La belle vie?

Dans un récent article sur son blog, le docteur, médecin de famille et spécialiste bariatrique raconte comment plusieurs de ses clients en cherchant « la belle vie » se retrouvent dans une situation où leur mode de vie (avec ses lourds repas bien arrosé et ses voyages fréquents) compromet leur santé et leur bien-être.

L’article me fut penser qu’il est bon temps que chacun de nous examine ce que constitue notre « belle vie ». Les philosophes grecs accordaient des années à l’examen de cette question, mais nous sommes heureux de laisser les publicitaires nous dicter ce que devrait être « la belle vie ». Les publicitaires nous vendent une « belle vie » remplie de surconsommation et vidée d’effort. Suivant cette trajectoire nous amènera de plus en plus près à la vision cauchemardesque du futur tel qu’elle est présentée dans le film animé de Pixar : WALL-E, ou de monstrueuses boules de graisse humaine se font transporter en fauteuils flottants pour éviter de s’éloigner du gavage publicitaire de leur téléviseur intégré ou de la mal bouffe fourni par le fauteuil informatisé.

Si « la belle vie » consiste à nous empoisonner nous-mêmes, elle ne sera pas belle longtemps. Pour bien vivre nous devons nous reconnecter avec un mode de vie où nous nous sentons réellement mieux et non pas ce que l’industrie publicitaire essaie de nous faire accroire à propos de la vie de luxe que nous « méritons » comme récompense pour notre travail. Si nous avalons l’appât que nous tend la publicité nous allons recevoir exactement ce que nous méritons – c’est-à-dire une vie où nous ne pourrons rien faire sauf manger, boire et regarder la télé car nous serons trop mal en point pour faire quoi que ce soit d’autre.

  • Instapaper
  • Share

Cette entrée a été publiée le 2010/03/31 à 17:10. Vous pouvez suivre toutes les commentaires de cette entrée à partir du fil RSS. Les commentaires sont présentements fermés.